Faire appel à un hypnothérapeute est une méthode très répondue en ce moment. En effet, de plus en plus de gens se pressent d’aller voir un hypnothérapeute pour espérer résoudre leur problème. Toutefois, les gens ne savent pas vraiment quel est le rôle de ces praticiens. Alors pour vous venir en aide, découvrez à travers ces quelques lignes quand et pourquoi recourir à l’hypnothérapie.

Qu’est-ce qu’un hypnothérapeute ?

Le travail d’un hypnothérapeute consiste à faire une utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques. Ils interviennent dans plusieurs traitements, comme : les maladies cutanées, le tabagisme, l’insomnie, la dépression, le stress, l’anxiété ou encore les problèmes respiratoires. Toutefois, la motivation du patient doit être primordiale, car sans cela, les suggestions mentales n’auront aucun effet.

Les spécialistes de l’hypnothérapie doivent être capables de développer une relation de confiance avec ses patients et pour cela, ils doivent avoir des notions en développement personnel, en pensée positive, en psychothérapie et en psychologie. Il doit aussi pouvoir être à leur écoute et ainsi avoir le sens de la communication. Également, il doit savoir être digne de confiance et discret. En outre, l’hypnothérapeute invite l’inconscient d’un sujet à se défaire de ses pensées nuisibles pour le remplacer par des pensées plus justes et qui correspond le mieux à ses valeurs.

Une intervention avec un patricien en hypnose commence toujours par une prise de contact pour connaitre le problème de la patiente. Ensuite, le thérapeute commence par mettre la patiente de transe (la patiente se met en état de transe proche du sommeil), ceci dure généralement un peu plus d’une dizaine de minutes. Et c’est seulement après la mise en transe que le thérapeute entre dans la phase d’intervention qui va durer environ une heure. Si vous souhaitez en savoir davantage, cliquez ici.

Quand et pourquoi aller voir un thérapeute ?

Vous pouvez aller voir un thérapeute pour plusieurs demandes :

  • Réduire l’anxiété, le stress, préparer un examen, améliorer la confiance en soi ou encore pour améliorer la communication. Mais dans ces cas-là, le thérapeute n’est pas obligatoirement un professionnel de la santé.
  • Travailler sur les troubles sexuels, faire face à des problèmes conjugaux ou familiaux lourds, lutter contre les addictions, travailler sur les violences et les séquelles traumatismes, aide pour des troublées du comportement ou encore accompagner un deuil. Toutefois, dans ces cas de figure, il est préférable de consulter un médecin/psychiatrie ou un psychologue.
  • Accompagner un soin d’allergie, soulager des douleurs chroniques, un traitement pour soigner les acouphènes et les dents, accompagner un accouchement ou une chirurgie, etc. Dans ces cas-là, il est vraiment recommandé de consulter un hypnothérapeute professionnel, sous les conseils d’un médecin.

Quels sont les différents types d’hypnose utilisée dans une séance thérapeutique ?

En principes, il existe plusieurs types d’hypnoses :

  • L’hypnose classique

Apparu depuis 1841, il fonctionne avec des suggestions directes (par exemple, les serpents sont des animaux très gentils) qui sont les mêmes pour tous les patients possédant les mêmes objectifs. Directes et autoritaires, les hypnoses classiques sont les moins utilisées dans une séance thérapeutique. Il est connue pour résoudre les problèmes comportementaux, tels que les phobies.

  • L’hypnose Ericksonienne

Cette méthode d’hypnose a été développée par le psychologue et psychiatre américain Milton Erickson au milieu du 20e siècle. L’hypnose ericksonienne est une méthode classique, mais sans être aussi direct et autoritaire. En fait, l’hypnose ericksonienne suit le chemin erratique de l’inconscient. C’est la technique la plus utilisée dans une séance thérapeutique. En effet, elle puise parmi de nombreuses méthodes qui provoquent des dialogues entre le patient et le thérapeute pour l’inviter à s’exprimer sur ce qui peut être changé pour rendre certaines situations moins difficiles. La communication se fait : par altération sensorielle, par activation de rêves, par recadrage, par métaphores ou par suggestions indirectes.

  • L’hypnose humaniste

L’hypnose humaniste n’utilise pas de suggestion directe et permet au patient d’accéder à sa conscience, mais aussi à son inconscience supérieure. Là encore, les thérapeutes sont des guides qui aident les patients à avancer et à donner des sens à ses troubles.

  • La nouvelle hypnose

Créée par Daniel Azaoz, la nouvelle hypnose est une forme de pratique apparue depuis 1979. Cette méthode d’hypnose use certains outils de l’hypnose classique, l’hypnose ericksonienne, mais aussi certains éléments issus de la pnl.